Abraham a remplacé son doute pour devenir le père de la foi et de l’alliance éternelle.

Avant de devenir Abraham, il s’appelle Abram qui signifie Père élevé en Hébreu.

Nous verrons brièvement : sa postérité, ses forces et faiblesses et l’alliance éternelle de Dieu avec Abraham.

Genèse 12 V 2 :3 « Je ferai de toi une grande nation, et je te bénirai; je rendrai ton nom grand, et tu seras une source de bénédiction. Je bénirai ceux qui te béniront, et je maudirai ceux qui te maudiront; et toutes les familles de la terre seront bénies en toi.». Notons le temps au futur simple qui indique une action à venir.

Dès Genèse 12 V7, L’Éternel lui indique clairement que ce pays sera à sa postérité. (LSG). La version du SEMEUR dit : « L’Éternel apparut à Abram et lui dit : Je donnerai ce pays à ta descendance ».

Qu’est-ce que la postérité ? En hébreu Zera, la postérité se traduit par la descendance.

Pourquoi je souligne ce point d’entrée de jeu ? Pour nous interpeller sur le fait que la postérité concerne les descendants qui peuvent être de 3 ordres :

  • Enfants naturels à l’exemple d’Ismaël né en dehors du mariage et donc d’une relation adultérine consentie par sa Mère entre son Père et la servante Agar.
  • Enfants légitimes à l’exemple d’Isaac, né dans le mariage de son Père Abraham et de sa mère Sarah.
  • Enfants spirituels à l’exemple de nous les disciples de Jésus, issus d’une alliance plus excellente.

Hébreux 8 V6. « Il a obtenu un ministère d’autant supérieur qu’il est le médiateur d’une alliance plus excellente, qui a été établie sur de meilleures promesses.»

Galates 3 V26 : « Car vous êtes tous fils de Dieu par la foi en Jésus-Christ (…) »

1 Jean 3 V2 « Bien-aimés, nous sommes maintenant enfants de Dieu, (…) »

Jean 1 V12 : « Mais à tous ceux qui l’ont reçue, à ceux qui croient en son nom, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu ».

 Genèse 25 V5 nous indique qu’Abraham donne TOUS ses biens à Isaac et dans le V6 qu’il fit des dons à ses autres fils. Il y a donc une distinction dans l’héritage entre les enfants naturels et les enfants légitimes. « Il fit des donations aux fils qu’il avait eus par ses épouses de second rang ; mais, de son vivant, il les envoya loin de son fils Isaac en les envoyant dans un pays d’Orient. »

Le monde a d’ailleurs repris cette distinction entre enfants naturels et enfants légitimes en ce qui a attrait à l’héritage. Si je prends l’exemple de la France cette distinction a existé jusqu’en 2005 et c’est l’arrêt MAZUREK qui y a mis fin en établissant dorénavant comme règle légale l’égalité complète entre enfants naturels et enfants légitimes suite à la condamnation de la France en l’an 2000, par la Cour européenne des droits de l’homme pour discrimination entre 2 frères, l’enfant naturel, même en portant le nom du Père, n’avait pas droit à la même part d’héritage que son frère issu de la relation légitime c’est à dire né dans les liens du mariage.

Abraham a eu au total 8 fils :

  • Ismaël avec la servante Agar
  • Isaac avec son épouse Sara
  • Et 6 fils avec Ketura : Zimran, Jokschan, Medan, Madian, Jisbak, Schuach. Genèse 25 V1 : « Abraham prit encore une femme, nommée Ketura. 2 Elle lui enfanta Zimran, Jokschan, Medan, Madian, Jischbak et Schuach ».

La Bible nous parle des Ismaélites et nous relate le cas des Madianites, ennemis des Israélites (Les Hébreux) Nombres 31V1, vaincus par Gédéon sous la main de Dieu voir Juges 7 et Juges 8. Jethro, qui a conseillé Moïse est un prête Madianite. (Exode 18 V1).

Or les Israélites (issus d’Isaac) toutes comme les Madianites (issus de Madian) et les Ismaélites (issus d’Ismaël) ont la même source patriarcal : Abraham qui est le Père d’Ismaël, d’Isaac et également de Madian.

La postérité et filiation naturelle de celui qui est alors Abram se fait avec Ismaël. Lorsque Dieu lui dit en Genèse 15V18 (…) «  je donne ce pays à ta postérité… » Ainsi ce que l’Éternel a déclaré sur la postérité d’Abram de venu Abraham inclus aussi Ismaël. Nous ne pouvons exclure Ismaël, ni quiconque de la postérité naturelle d’Abraham c’est-à-dire issu de la filiation biologique, ne nous en déplaise. Nous refusons de l’admettre et pourtant nous sommes prompts à déclarer Ésaïe 55 V11 qui dit que la Parole de Dieu ne retourne pas à Lui sans avoir exécuté ce pourquoi elle a été libérée quand cela nous arrange ! Ésaïe 55V11 « Il en va de même pour ma parole, celle qui sort de ma bouche: elle ne revient pas à moi sans effet, sans avoir fait ce que je désire et rempli la mission que je lui ai confiée. » (Second 21).

En effet, que déclare l’ange de l’Éternel à Agar concernant Ismaël ? Genèse 16 V10 : « L’ange de l’Éternel lui dit : Je multiplierai ta postérité, et elle sera si nombreuse qu’on ne pourra la compter ».

Quelle BLAG!! J’écris cette B.L.A.G car ce verset m’a giflé c’est le cas de le dire!! Tellement mon esprit était conditionné à voir et accepter uniquement une postérité et filiation légitime issue du seul Isaac et une postérité légitime et spirituelle pour tous les chrétiens nés de nouveau que nous sommes!

Or il se trouve que l’ange de l’Éternel parle bien de la postérité d’Abraham à travers son fils Ismaël. L’Éternel lui-même enfonce le clou à ce sujet en Genèse 17 V20 « En ce qui concerne Ismaël, j’ai aussi entendu ta prière en sa faveur. Oui, je le bénirai. Je lui donnerai aussi de très nombreux descendants : je le multiplierai à l’extrême. Douze princes seront issus de lui et je ferai de lui l’ancêtre d’une grande nation. ». Pourquoi s’étonner de ce que les Musulmans soient si nombreux aujourd’hui et connaissent une certaine prospérité? Les Émirats-Arabes Unis sont un exemple des bénéfices de cette bénédiction.

Ainsi la postérité d’Abraham est constituée par les Chrétiens et par les Musulmans.

Du côté des Musulmans, Ismaël est le fils de la filiation naturelle :

Genèse 17 V23:26 : « Abraham prit Ismaël, son fils, tous ceux qui étaient nés dans sa maison et tous ceux qu’il avait acquis à prix d’argent, tous les mâles parmi les gens de la maison d’Abraham; et il les circoncit ce même jour, selon l’ordre que Dieu lui avait donné. Abraham était âgé de quatre-vingt-dix-neuf ans, lorsqu’il fut circoncis. Ismaël, son fils, était âgé de treize ans lorsqu’il fut circoncis. Ce même jour, Abraham fut circoncis, ainsi qu’Ismaël, son fils ».

Du côté des Chrétiens, Isaac est le fils de la filiation légitime dans le mariage (postérité légitime), le fils de la promesse, le fils par lequel Dieu décide de faire une alliance perpétuelle.

Genèse 17 V19 : « Dieu dit : Certainement Sara, ta femme, t’enfantera un fils; et tu l’appelleras du nom d’Isaac. J’établirai mon alliance avec lui comme une alliance perpétuelle pour sa postérité après lui ».

Genèse 22 V2 : « Dieu dit : Prends ton fils, ton unique, celui que tu aimes, Isaac; va-t’en au pays de Morija, et là offre-le en holocauste sur l’une des montagnes que je te dirai ».

Notons, le « ton unique ». Or Ismaël à 13 ans de plus qu’Isaac. C’est une ode au mariage, une ode à la sexualité dans le mariage, une ode aux enfants dans le mariage.

Genèse 22 V11 :12 « Alors l’ange de l’Éternel l’appela des cieux, et dit : Abraham ! Abraham ! Et il répondit : Me voici! L’ange dit : N’avance pas ta main sur l’enfant, et ne lui fais rien; car je sais maintenant que tu crains Dieu, et que tu ne m’as pas refusé ton fils, ton unique ».

Genèse 22 V15 :16 : « L’ange de l’Éternel appela une seconde fois Abraham des cieux, 16 et dit : Je le jure par moi-même, parole de l’Éternel ! Parce que tu as fait cela, et que tu n’as pas refusé ton fils, ton unique, je te bénirai et je multiplierai ta postérité, comme les étoiles du ciel et comme le sable qui est sur le bord de la mer; et ta postérité possédera la porte de ses ennemis. Toutes les nations de la terre seront bénies en ta postérité, parce que tu as obéi à ma voix. »

Dieu ne soutient pas la polygamie. Lorsque dans la Bible nous voyons certains avec plusieurs femmes, ce n’est pas un principe, ni un précepte, ni une ordonnance, ni un commandement de Dieu. C’est le désir charnel de l’être humain qui fait son choix personnel au lieu de suivre les principes établis par Dieu. Exemple David a eu 8 femmes et 20 enfants (19 fils et une fille). 1 Chroniques 3 V 1 :9.

BLAG Bonne Leçon d’Amour et Gifle

Abraham, est un exemple et modèle. C’est un être humain. Voyons maintenant quelques forces et faiblesses d’Abraham.

Parmi ses forces :

  • Abraham est prompt à l’obéissance. Il n’est pas comme Saül qui cherche des excuses pour justifier sa désobéissance et chercher à se couvrir. À l’âge de 75 ans, Lorsque l’Éternel lui demande de quitter son pays, sans la moindre hésitation, Abraham partit. Genèse 12V1 dit : « L’Éternel dit à Abram : Va-t’en de ton pays, de ta patrie, et de la maison de ton père, dans le pays que je te montrerai ».
  • Il se soumet sans délai à la volonté de Dieu. Lorsque Dieu lui demande de sacrifier son fils Isaac, il obtempère sans hésitation. Nous apprenons dès le début que le dessein de Dieu était de l’éprouver ; mais Abraham, lui, l’ignorait. Que fait Abraham ? Il obtempère directement. Pas de discussion, pas de chichis, pas de blabla.
    1. Selon Genèse 22 : 1, « Dieu mit Abraham à l’épreuve ». Les épreuves ne sont pas toutes le fait du diable. Nous devons comprendre que l’épreuve voulue par Dieu est faite pour nous :
  • rendre mature, grandir et développer notre caractère chrétien (être comme Christ) persévérer,
  • bloquer une situation pour nous empêcher d’avoir des problèmes et de pécher contre Dieu Genèse 20 V3 :7. Cas du Roi Abimélec rendu stérile et visité par Dieu en songe afin de ne pas coucher avec Saraï.
  • développer l’humilité et notre dépendance à Lui Dieu,
  • apprendre la reconnaissance,
  • témoigner afin que toute la gloire ne soit qu’à Dieu seul. Ésaïe 42 V8 : « Je suis l’Éternel, c’est là mon nom; Et je ne donnerai pas ma gloire à un autre, Ni mon honneur aux idoles. »

L’épreuve venue du diable est résumée en Jean 10V10 par son activité favorite : voler, égorger détruire.

  • Il a foi en Dieu.
    1. Genèse 15:6 : « Abram fit confiance à l’Éternel et, à cause de cela, l’Éternel le déclara juste. »
    2. Hébreux 11:8 : « Par la foi, Abraham a obéi à l’appel de Dieu qui lui ordonnait de partir pour un pays qu’il devait recevoir plus tard en héritage. Il est parti sans savoir où il allait».

Il est soumis à l’extérieur (ses faits et gestes) et à l’intérieur (ses pensées son cœur).

Dans le Corps de Christ, l’accent est mis parfois sur la soumission et l’obéissance en se focalisant sur l’attitude extérieure, or Dieu regarde au cœur. Enseigner et ne parler que de l’extérieur, c’est donné un enseignement tronqué qui encourage les personnes à paraitre au lieu d’être.

Genèse 12 V4 « Abram partit donc comme l’Éternel le lui avait demandé, et Loth s’en alla avec lui. Abram avait soixante-quinze ans quand il quitta Charan ».

  • Abraham est prompt à croire, tellement que cela lui fut imputer à justice. Lorsque qu’il évoque qu’il n’a pas de descendance et que c’est Eliezer son serviteur qui est son héritier l’Éternel lui dit qu’un fils issu de ses entrailles lui sera donné et que sa postérité sera innombrable Genèse 15 V4 :6: « 4 Alors la parole de l’Éternel lui fut adressée ainsi: Ce n’est pas lui qui sera ton héritier, mais c’est celui qui sortira de tes entrailles qui sera ton héritier. 5 Et après l’avoir conduit dehors, il dit : Regarde vers le ciel, et compte les étoiles, si tu peux les compter. 6 Et il lui dit : Telle sera ta postérité. Abram eut confiance en l’Éternel, qui le lui imputa à justice ».

Cette postérité, marque l’alliance première et temporelle avec Dieu.

Genèse 15 V18 : « En ce jour-là, l’Éternel fit alliance avec Abram, et dit: Je donne ce pays à ta postérité (…) ».

Ensuite Dieu fait une alliance perpétuelle avec Abraham et sa postérité et avec Isaac et sa postérité:

Genèse 17 V4 :8 :

V4 « Voici mon alliance, que je fais avec toi. Tu deviendras père d’une multitude de nations ».

V5 : « On ne t’appellera plus Abram; mais ton nom sera Abraham, car je te rends père d’une multitude de nations ».

V6 : « Je te rendrai fécond à l’infini, je ferai de toi des nations; et des rois sortiront de toi. »

V7 : « J’établirai mon alliance entre moi et toi, et tes descendants après toi, selon leurs générations: ce sera une alliance perpétuelle, en vertu de laquelle je serai ton Dieu et celui de ta postérité après toi ».

V8 : « Je te donnerai, et à tes descendants après toi, le pays que tu habites comme étranger, tout le pays de Canaan, en possession perpétuelle, et je serai leur Dieu ».

Le fait que cela soit dans l’Ancien Testament n’annule pas la Parole de l’Éternel. Attention à ne pas confondre avec certaines directives indiquées dans l’AT et qui n’ont plus lieu d’avoir cours du fait de la nouvelle Alliance et le NT. La Parole de Dieu est complète, AT et NT et reste une et indivisible.

Genèse 17 V13: « On devra circoncire celui qui est né dans la maison et celui qui est acquis à prix d’argent; et mon alliance sera dans votre chair une alliance perpétuelle ».

Genèse 17 V19 : « Dieu dit: Certainement Sara, ta femme, t’enfantera un fils; et tu l’appelleras du nom d’Isaac. J’établirai mon alliance avec lui comme une alliance perpétuelle pour sa postérité après lui ».

 

Parmi ses faiblesses :

  • Le mensonge
    1. Premier mensonge avec Pharaon Genèse 11 V10 :13

Il y a une famine dans le pays et Abraham se rend en Égypte et il demande à Saraï de dire qu’il est sa sœur.

« Il y eut une famine dans le pays et Abram descendit en Égypte pour y séjourner, car la famine pesait lourdement sur le pays. Comme il était sur le point d’entrer en Égypte, il dit à sa femme Saraï: «Écoute-moi! Je sais que tu es une belle femme. Quand les Égyptiens te verront, ils diront: ‘C’est sa femme’ et ils me tueront, tandis que toi, ils te laisseront en vie. Présente-toi donc comme ma sœur afin que je sois bien traité à cause de toi et que je reste en vie grâce à toi ».

Ce qui est vrai par ailleurs puisque Saraï est sa sœur.

Genèse 20 V11 :12 « Abraham répondit : Je me disais qu’il n’y avait sans doute aucune crainte de Dieu dans ce pays, et que l’on me tuerait à cause de ma femme. 12 De plus, il est vrai qu’elle est ma sœur, fille de mon père; seulement, elle n’est pas fille de ma mère; et elle est devenue ma femme. 13 Lorsque Dieu me fit errer loin de la maison de mon père, je dis à Sara: Voici la grâce que tu me feras; dans tous les lieux où nous irons, dis de moi: C’est mon frère ».

  • Conséquences humaines

Abraham est bien traité par Pharaon. Genèse 12 V16 : « Il traita bien Abram à cause d’elle; et Abram reçut des brebis, des bœufs, des ânes, des serviteurs et des servantes, des ânesses, et des chameaux ».

  • Conséquences divines (non-respect des principes de Dieu)

De grandes plaies frappèrent Pharaon et sa maison. Genèse 12V17 : 20: « Mais l’Eternel frappa de grandes plaies Pharaon et sa maison, au sujet de Saraï, femme d’Abram. Alors Pharaon appela Abram, et dit : Qu’est-ce que tu m’as fait ? Pourquoi ne m’as-tu pas déclaré que c’est ta femme ? 19 Pourquoi as-tu dit : C’est ma sœur ? Aussi l’ai-je prise pour ma femme. Maintenant, voici ta femme, prends-la, et va-t’en ! Et Pharaon donna ordre à ses gens de le renvoyer, lui et sa femme, avec tout ce qui lui appartenait ».

  1. Second mensonge avec Abimélec Genèse 20 V2

« Abraham disait de Sara, sa femme : C’est ma sœur. Abimélec, roi de Guérar, fit enlever Sara ».

C’est surprenant de constater qu’Abraham remet le couvert du mensonge malgré ce qui s’est passé avec Pharaon. Ne faisons-nous pas de même lorsque Dieu nous parle et nous persévérons dans ce que nous avons décidé au lieu de suivre ses voies? Apprenons à changer et à l’écouter.

  • Conséquences divines (non-respect des principes de Dieu)

Toute la maison d’ABimélec et son Royaume sont frappés de stérilité. Stérilité voulue par Dieu pour empêcher Abimélec d’avoir des relations sexuelles avec Saraï.

Genèse 20 V3 :7 : « Alors Dieu apparut en songe à Abimélec pendant la nuit, et lui dit : Voici, tu vas mourir à cause de la femme que tu as enlevée, car elle a un mari. Abimélec, qui ne s’était point approché d’elle, répondit : Seigneur, ferais-tu périr même une nation juste ? Ne m’a-t-il pas dit : C’est ma sœur ? Et elle-même n’a-t-elle pas dit : C’est mon frère ? J’ai agi avec un cœur pur et avec des mains innocentes. 6 Dieu lui dit en songe : Je sais que tu as agi avec un cœur pur; aussi t’ai-je empêché de pécher contre moi. C’est pourquoi je n’ai pas permis que tu la touchasses. Maintenant, rends la femme de cet homme; car il est prophète, il priera pour toi, et tu vivras. Mais, si tu ne la rends pas, sache que tu mourras, toi et tout ce qui t’appartient ».

Là aussi, voyons la sagesse et l’amour de Dieu qui bloque une situation pour empêcher une mauvaise action et les conséquences dramatiques pour Abimélec et tout ce qui lui appartient : la mort.

Il arrive aussi des fois dans nos vies que certains blocages sont de la main de Dieu, et il nous parle et prévient de ne pas faire telle action ou telle autre action. Lorsque nous le faisons quand même, il faut assumer les conséquences.

Genèse 13 V14 :16 promesse de l’éternel « je rendrais ta postérité comme la poussière de la terre »

Leçon à tirer : les plan de Dieu sont les meilleurs quel que soient tous nos petits et grands calculs.

  • Le doute Genèse 17V17

Abraham tomba sur sa face; il rit, et dit en son cœur : Naîtrait-il un fils à un homme de cent ans ? et Sara, âgée de quatre-vingt-dix ans, enfanterait-elle?

  •  L’incrédulité et la recherche de solution humaine et le déni de ce que dit Dieu

Genèse 17V18 Et Abraham dit à Dieu : Oh! Qu’Ismaël vive devant ta face !

Tout ce qui est dans la Bible ne se résume pas à une liste de ce qu’il faut faire et ce qui ne faut pas faire. La bible n’est pas un simple manuel de vie. C’est la pensée et le cœur de Dieu. Clarté et et en même temps mystère réunis. Dieu se révèle à ceux qui le cherchent.

Mentalité Du Royaume M.D.R.

  • Faisons la volonté de Dieu. Son plan est parfait même si nous ne comprenons pas tout et pouvons même trouver des choses étranges ou difficilement compréhensibles. Développons l’état d’esprit d’enfant mature. L’enfant accepte, croit et agit selon ce que sa mère ou son père lui dit.
  • Abstenons-nous du mensonge. Mentir c’est s’enfarger dans des justifications fausses et donc des mensonges additionnels pour rester cohérent dans le mensonge. Satan est le Père du mensonge. Mentir c’est tomber dans son filet st signer un contrat avec lui. Il pourra utiliser ce droit que nous lui donnons. Or la Bible nous dit et nous devons nous le rappeler devant toutes actions internes (pensées), et externes (paroles et actes) « qu’il a effacé l’acte dont les ordonnances nous condamnaient et qui subsistait contre nous, et il l’a détruit en le clouant à la croix (…) Colossiens 2 V14.
  • Les descendants d’Abram devenu Abraham ont été bénis par l’Éternel pour être nombreux et prospères tant du côté de la lignée d’Ismaël (Musulmans), simple bénédiction divine; que de celle d’Isaac (Chrétiens); lignée issue d’une profonde, puissante et éternelle alliance divine.
  • Recevoir Jésus comme Seigneur et Sauveur c’est la meilleure alliance.

Jean 17 V3 : « Or, la vie éternelle, c’est qu’ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus-Christ ».

CC BY-NC-SA 4.0 Abraham a remplacé son doute pour devenir le père de la foi et de l’alliance éternelle. par Zoé est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'utilisation Commerciale-Partage à l'identique 4.0 .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *