Je suis une bonne personne

Qui ne se l’est pas dit? Qui ne l’a pas pensé en son for intérieur?

Pensée, parole, sentiment répandu autant chez ceux qui ne croient pas en Dieu que chez les chrétiens. Cette pensée profondément ancrée en nous limite notre amour pour Dieu, Père, Fils et St-Esprit. Cette pensée nous conduit à être persuadé ou à s’auto-persuader d’avoir une vie qui n’est pas si mal, un bon comportement, une bonne éducation, de bonnes manières et habitudes, de bons principes.

Conséquence : cela limite notre amour envers Dieu car nous avons cette impression ou conviction qu’il n’a pas fait grand-chose pour nous, alors qu’il a payé un grand prix.

Cela nous positionne comme auto-suffisant pour notre vie parce que nous avons du matériel, des finances, la santé, un travail, des relations, une famille…etc.

Or, nous avons tous péchés et sommes sauvés gratuitement par le sacrifice de Christ en le reconnaissant Seigneur et Sauveur.

Romains 5 V12 : « C’est pourquoi, comme par un seul homme le péché est entré dans le monde, et par le péché la mort, et qu’ainsi la mort s’est étendue sur tous les hommes, parce que tous ont péché ».

Romains 3 V23:24 : « (…) et ils sont gratuitement justifiés par sa grâce, par le moyen de la rédemption qui est en Jésus-Christ. »

Aucun de nous n’est juste, aucun de nous n’est une bonne personne.

Romains 3 V10:12 : « selon qu’il est écrit : Il n’y a point de juste, Pas même un seul; Nul n’est intelligent, Nul ne cherche Dieu; Tous sont égarés, tous sont pervertis; Il n’en est aucun qui fasse le bien, Pas même un seul; (…) ».

En 2012, je me souviens avoir été interloquée par ce verset lors d’un enseignement du Pasteur Ken Taylor. Je me suis fait la réflexion suivante : «  je connais tellement de bonnes personnes, qui ne connaissent pas Jésus d’ailleurs et qui sont bien mieux que plusieurs personnes se disant chrétiennes ». Moi-même, je suis plutôt une bonne personne, nous sommes plusieurs à être de bonnes personnes. » Les mois et les années passant, en 2016, j’ai comme un pop-up dans le cerveau. Peu importe que je ne n’ai jamais aimé les boîtes de nuit, les mauvaises fréquentations, peu importe que j’ai le sens du service, du soutien à autrui. Peu importe les talents, qualités, bonnes actions réalisées. Effectivement je ne suis pas une bonne personne. Il m’arrive d’avoir de mauvaises pensées, de mauvaises paroles, de mauvais comportements. « Il n’en est aucun qui fasse le bien, Pas même un seul » dit la Parole, et…… j’en fais partie. Et Vlan. La gifle d’amour du St-Esprit.

Oucchhhh!! Jamais je ne m’étais vue ou perçue ainsi. Cela m’a montrée que j’aimais Dieu, oui mais pas suffisamment, pas à la hauteur de ce qu’il est, fait et a fait. Cela a consolidé encore mon amour pour Dieu, Père, Fils et St-Esprit. Cela m’a montré combien j’ai besoin d’eux et que je dois dépendre d’eux et non me reposer sur mes propres capacités. Nous avons Dieu le Père, Jésus le Fils et le St-Esprit. Cela m’a montré une facette de l’orgueil que j’ai et que je ne soupçonnais pas. Quelle leçon! Le St-Esprit nous montre des choses à changer en nous non pour nous accabler, mais pour nous changer. Aller pas à pas, vers le caractère de Jésus Christ.

Jean 8 V12 : « Jésus leur parla de nouveau, et dit : Je suis la lumière du monde; celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie. »

Jean 14 V16 :17 : « Et moi, je prierai le Père, et il vous donnera un autre consolateur, afin qu’il demeure éternellement avec vous, l’Esprit de vérité, que le monde ne peut recevoir, parce qu’il ne le voit point et ne le connaît point; mais vous, vous le connaissez, car il demeure avec vous, et il sera en vous. »

Plus nous considérons que quelqu’un nous fait ou nous a fait du bien, plus nous l’aimons.

Nous devons aussi considérer que quelqu’un qui nous fait ou nous a fait du bien par l’instruction et aussi par la correction, plus nous devrions l’aimer. Or souvent, nous rejetons ou Dieu ou le St-Esprit ou nos pairs parce que notre chair est touchée et que nous ne voulons pas changer, considérant que nous sommes de bonnes personnes et que notre manière d’agir est bonne.

Se croire une bonne personne c’est…de l’orgueil. Oui, oui, oui c’est juste une des formes de l’orgueil qui ne manifeste dans notre caractère. C’est aussi une forme de mépris car cela peut nous conduire subtilement à la comparaison, à se croire mieux que :

  • celui ou celle qui boit lorsque nous ne buvons pas,
  • celui ou celle qui fornique et a donc des relations sexuelles sans être marié(e),
  • celui ou celle qui insulte, frappe, bat son/sa conjoint(e) ou ses enfants,
  • celui ou celle qui a un caractère exécrable,
  • celui ou celle qui n’honore pas son père et sa mère,
  • celui ou celle qui ne respecte pas son mari ou n’aime pas sa femme,
  • …etc. etc.

Tout cela selon ce que NOUS définissons selon NOUS, nos si bons principes, notre éducation, nos expériences, notre vécu la bonne manière d’être.

Nous devons prendre conscience de ce que le péché est, pas juste des actes mais aussi ce que nous méditons dans le secret de nos pensées. Nous ne devons pas tolérer pensées, paroles, actes qui peuvent nous sembler insignifiants, minimes car conformes à nos principes personnels. Dieu n’est pas venu en Jésus pour nous accabler avec nos fautes, nos manquements nos erreurs, nos péchés. Il a donné Son Fils Jésus pour le Salut du monde, afin que quiconque qui l’accepte puisse être dans la félicité de Dieu pour toujours une fois passé de vie à trépas.

Jésus vous aime. Jésus nous aime. C’est par amour pour vous, pour moi, pour nous, pour la terre entière qu’il a donné sa vie.

1 Pierre 2 V24 : « lui qui a porté lui-même nos péchés en son corps sur le bois, afin que morts aux péchés nous vivions pour la justice; lui par les meurtrissures duquel vous avez été guéris. »

Romains 5 V8 : « Mais Dieu prouve son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous ».

Jésus, c’est l’agneau de Dieu qui ôte le péché du monde Jean 1 V29.

Matthieu 20 V28 : « C’est ainsi que le Fils de l’homme est venu, non pour être servi, mais pour servir et donner sa vie comme la rançon de plusieurs ».

Ceci parce que je ne suis pas une bonne personne quel que soit les bonnes œuvres et belles actions que je fais. Ceci parce que tu n’es pas une bonne personne, ni ton époux, ni ton épouse, ni tes enfants, ni tes parents, ni tes frères ou tes sœurs, ni quiconque. Aucun d’entre nous. Personne.

Nous avons été rachetés à un grand prix 1 Corinthiens 6 V20 : « Car vous avez été rachetés à un grand prix. Glorifiez donc Dieu dans votre corps et dans votre esprit, qui appartiennent à Dieu. »

1 Corinthiens 7 V23 : « vous avez été rachetés à un grand prix; ne devenez pas esclaves des hommes. »

Le sang de Jésus a coulé pour effacer tout ce que nos péchés cachés, visibles, secrets actuels et futurs par notre repentance et notre changement d’attitude.

1 Pierre 1 V18 :21 : « sachant que ce n’est pas par des choses périssables, par de l’argent ou de l’or, que vous avez été rachetés de la vaine manière de vivre que vous aviez héritée de vos pères, mais par le sang précieux de Christ, comme d’un agneau sans défaut et sans tache, 20 prédestiné avant la fondation du monde, et manifesté à la fin des temps, à cause de vous, 21 qui par lui croyez en Dieu, lequel l’a ressuscité des morts et lui a donné la gloire, en sorte que votre foi et votre espérance reposent sur Dieu. »

Par ce rachat, nous sommes délivrés de la domination de Satan. Nous ne nous appartenons plus à nous-mêmes, nous appartenons à Jésus.

Jésus est LE sacrifice propiatoire pour nos péchés et ceux du monde entier 1 Jean 2 V2. Ce sacrifice propiatoire exprime la miséricorde de Dieu pour l’humanité.

Que faire pour bénéficier de ce rachat, de ce sacrifice? Avoir foi et reconnaissance dans la rançon payée par Christ pour nous sauver de la destruction (sacrifice rédempteur). Déclarer de nos bouches que Jésus est notre Seigneur et Sauveur personnel.

L’enfer est un lieu « où l’on ne meurt pas et où le feu ne s’éteint pas » Marc 9 V44. C’est un endroit de « peines éternelles » tandis que les justes, accèdent à la « vie éternelle » Matthieu 25 V46.

Ne tombons pas dans le piège de « vivre à 100 km/h tant que l’on est sur terre », « profitez à fond tant que l’on est sur terre » et j’en passe. Profiter de quoi exactement si en une fois le dernier souffle c’est pour aller brûler éternellement en enfer? Profiter de quoi alors que dans notre fort intérieur ou de nous bouches dans un orgueil subtil disent : « je suis une bonne personne », «  je suis un bon père », «  je suis une bonne mère », « mes enfants sont de bonnes personnes » « mes parents sont de bonnes personnes » etc. etc. Oui, c’est vrai, selon ……NOS critères et principes humains. Or, Dieu lui considère uniquement les principes qu’il a définis dans Sa parole.

Qui que tu sois et qui lit ce texte, n’endurcis pas ton cœur, pour ta propre vie ou celle de ton entourage (famille, conjoint, enfants…etc.) reconnaît que tu n’es que poussière, une vapeur comme dit la Bible.  Jacques 4 V14 : « Vous qui ne savez pas ce qui arrivera demain! Car, qu’est-ce que votre vie? Vous êtes une vapeur qui paraît pour un peu de temps, et qui ensuite disparaît ».

La vie éternelle est offerte à chacun, gratuitement. Mets ton orgueil de côté, ne te laisse plus aveuglé par l’ennemi, Satan qui veut te faire croire que seules tes bonnes actions ou celles de tes proches suffissent. Dieu ne nous évalue pas selon nos échelles, mais selon les principes qu’il nous donne dans Sa Parole : La Sainte Bible. Le plan du Salut a été conçu par Dieu avant la création du monde. Éphésiens 1 V4 et il a envoyé son fils Jésus au moment fixé Galates 4 V4 : « Mais quand l’accomplissement du temps est venu, Dieu a envoyé son Fils, né d’une femme, né sous la Loi. »

Le pardon de Dieu est efficace pour celui qui l’accepte et reçoit Jésus comme Seigneur et Sauveur.

Nikky Cruz, ancien gangster est aujourd’hui Pasteur. Il s’est repenti, à confesser Jésus et à changer de comportement. À nos yeux, selon nos critères, il n’est ou n’était pas une bonne personne. La restauration de Dieu est pour quiconque, peu importe les actes, et pas selon nos principes humains, si bons soient-ils.

 Romains 5 V18 « Ainsi donc, comme par une seule offense la condamnation a atteint tous les hommes, de même par un seul acte de justice la justification qui donne la vie s’étend à tous les hommes. »

L’offre du Salut est pour TOUS. Ne seront sauvés que ceux qui ont foi en la Parole de Jésus et l’auront accepté comme Seigneur et Sauveur.

Tout homme est destiné à vivre et mourir 1 seule fois, après quoi vient le jugement Hébreux 9 V27.

Nul ne pourra se soustraire à ce jugement : Dieu, par Jésus jugera le monde entier : croyants, incroyants, athées…TOUS. Actes 17 V31 : « parce qu’il a fixé un jour où il jugera le monde selon la justice, par l’homme qu’il a désigné, ce dont il a donné à tous une preuve certaine en le ressuscitant des morts. »

1 Pierre 1 V17 « Et si vous invoquez comme Père celui qui juge selon l’œuvre de chacun, sans acception de personnes, conduisez-vous avec crainte pendant le temps de votre pèlerinage (…) ».

Sans aucun traitement de faveur, car Dieu n’a pas de petit ou de grand préféré. Romains 2 V11 « Car devant Dieu il n’y a point d’acception de personnes. »

Il juge avec droiture en considérant celles et ceux se positionnant comme des bonnes personnes et qui vont le rejeter ainsi que ses paroles. Jean 12 V48 « Celui qui me rejette et qui ne reçoit pas mes paroles à son juge; la parole que j’ai annoncée, c’est elle qui le jugera au dernier jour ».

Dieu est un juste juge. 2 Timothée 4 V8 : « Désormais la couronne de justice m’est réservée; le Seigneur, le juste juge, me la donnera dans ce jour-là, et non seulement à moi, mais encore à tous ceux qui auront aimé son avènement ».

Dieu ne commet pas d’erreurs dans son jugement. Apocalypse 16 V7 : « Et j’entendis l’autel qui disait: Oui, Seigneur Dieu tout-puissant, tes jugements sont véritables et justes ».

Dieu connaît les actions secrètes et publiques de chacun de nous et il rendra à chacun selon ce que nous aurons fait. Romains 2 V6. Autant pour nos œuvres accomplies Matthieu 25 V34 :40 :

« Alors le roi dira à ceux qui seront à sa droite: Venez, vous qui êtes bénis de mon Père; prenez possession du royaume qui vous a été préparé dès la fondation du monde. Car j’ai eu faim, et vous m’avez donné à manger; j’ai eu soif, et vous m’avez donné à boire; j’étais étranger, et vous m’avez recueilli; J’étais nu, et vous m’avez vêtu; j’étais malade, et vous m’avez visité; j’étais en prison, et vous êtes venus vers moi.  Les justes lui répondront: Seigneur, quand t’avons-nous vu avoir faim, et t’avons-nous donné à manger; ou avoir soif, et t’avons-nous donné à boire? Quand t’avons-nous vu étranger, et t’avons-nous recueilli; ou nu, et t’avons-nous vêtu? Quand t’avons-nous vu malade, ou en prison, et sommes-nous allés vers toi?  Et le roi leur répondra: Je vous le dis en vérité, toutes les fois que vous avez fait ces choses à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous les avez faites. »

Il en sera même pour nos œuvres non accomplies Matthieu 25 V41 :46 :

« Ensuite il dira à ceux qui seront à sa gauche: Retirez-vous de moi, maudits, et allez au feu éternel, préparé au diable et à ses anges;  Car j’ai eu faim, et vous ne m’avez pas donné à manger; j’ai eu soif, et vous ne m’avez pas donné à boire;  J’étais étranger, et vous ne m’avez pas recueilli; j’étais nu, et vous ne m’avez pas vêtu; j’étais malade et en prison, et vous ne m’avez pas visité. Ils répondront aussi: Seigneur, quand est-ce que nous t’avons vu avoir faim, ou soif, ou être étranger, ou nu, ou malade, ou en prison, et que nous ne t’avons point assisté? Et il leur répondra: Je vous dis en vérité, qu’en tant que vous n’avez pas fait ces choses à l’un de ces plus petits, vous ne me les avez pas faites à moi-même.  Et ils iront aux peines éternelles; mais les justes iront à la vie éternelle. »

Les actes de tous les êtres humains que nous sommes sont consignés par Dieu.

Apocalypse 20 V12 :13 : « Je vis aussi les morts, grands et petits, qui se tenaient devant Dieu; et les livres furent ouverts. On ouvrit aussi un autre livre, celui qui est le livre de vie. Et les morts furent jugés selon leurs œuvres, d’après ce qui était écrit dans les livres. Et la mer rendit les morts qu’elle contenait; la mort et l’enfer rendirent aussi les morts qui y étaient, et chacun fut jugé selon ses œuvres. »

Oui, tout le monde sans exception, que l’on se dise ou pense que l’on est une bonne personne ou pas. Ce que nous accomplissons ou disons accomplir au Nom de Jésus, notre manière d’être et d’agir, de manifester ou pas l’amour le plus grand fruit ainsi que nos paroles Mathieu 12 V36 :37 :

« Or, je vous le déclare, au jour du jugement les hommes rendront compte de toute parole sans fondement qu’ils auront prononcée. En effet, c’est en fonction de tes propres paroles que tu seras déclaré juste, ou que tu seras condamné ».

Avec la mort physique, pas de possibilité de Salut. C’est de son vivant que chaque personne doit se décider pour l’enfer ou le paradis. Il n’existe pas de voie intermédiaire ni de lieu de séjour neutre. Il y aura les sauvés, ceux qui auront accepté Jésus Matthieu 25 V34 « Alors le roi dira à ceux qui seront à sa droite : Venez, vous qui êtes bénis de mon Père; prenez possession du royaume qui vous a été préparé dès la fondation du monde » et les perdus, ceux qui auront entendus, et refusés Jésus ou ceux qui auront servis au Nom de Jésus mais ne sont pas reconnus par Dieu qui les voient comme des ouvriers d’iniquité. Luc 13 V27 « Et il répondra : Je vous le dis, je ne sais d’où vous êtes; retirez-vous de moi, vous tous, ouvriers d’iniquité. C’est là qu’il y aura des pleurs et des grincements de dents, quand vous verrez Abraham, Isaac et Jacob, et tous les prophètes, dans le royaume de Dieu, et que vous serez jetés dehors ».

Pour celles et ceux qui auront entendu l’Évangile, il n’y a ni excuse, ni moyen d’échapper car ils auront eu l’opportunité d’être sauvés.

Dieu ne nous a pas destiné à subir sa colère, mais à accéder au Salut par Jésus. 1 Thessaloniciens 5 V9. Chacun de nous est responsable de la décision qu’il prend : accepter Jésus ou rejeter Jésus. Dieu ne force personne. Nous avons le libre arbitre de nos choix. Quand nous acceptons le salut de Dieu en Jésus de manière librement consentie, s’accomplit la promesse de Dieu Éphésiens 1 V4 :6 : « En lui Dieu nous a élus avant la fondation du monde, pour que nous soyons saints et irrépréhensibles devant lui, nous ayant prédestinés dans son amour à être ses enfants d’adoption par Jésus-Christ, selon le bon plaisir de sa volonté, à la louange de la gloire de sa grâce qu’il nous a accordée en son bien-aimé. »

Dieu nous conduit à nous repentir de nos errements et de nos erreurs. Il nous dirige par son St-Esprit pour avancer avec humilité, sans condamnation. Que chacun de nous puisse faire sur terre la mission qu’il nous donne selon nos dons, talents respectifs afin de contribuer à étendre son Royaume sur terre. Nous devons changer comme Dieu veut que nous soyons changés.

Avant de connaître Christ et la valeur de son sacrifice, est-ce que vous pensiez vous aussi, que vous étiez  (ou que vous êtes) une bonne personne?

CC BY-NC-SA 4.0 Je suis une bonne personne par Pour Un But - Accomplir notre destinée en Jésus Christ est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'utilisation Commerciale-Partage à l'identique 4.0 .

One thought on “Je suis une bonne personne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *